mercredi 22 mars 2017

Le René Collin

Comme on est en plein dans la campagne 40 jours sans viande, l'autre jour je me suis fait un bon petit burger super local et j'ai décidé de la baptiser René Collin, en hommage à notre cher ministre de l'agricultre.


Je me suis dit que je publierais bien cette recette le 22 mars, pour la journée mondiale de l'eau (et l'anniversaire de mon neveu): l'occasion de rappeler ce que "consommer local" et "moins de viande" signifient en terme de consommation d'eau.

Bref, on a lu pas mal d'inepties ces dernieres semaines, donc rappelons juste une chose: quand on parle de l'empreinte "eau" de la production de viande, il ne s'agit pas juste de l'eau bue par les vaches, mais aussi, entre autres, de l'eau nécessaire à la production de fourrage mangé par la vache. Et ça ça peut déjà faire mal... A fortiori quand le fourrage n'est pas produit ici. (Et rappelons que non, à 11 millions sur 30.000 km carrés on ne peut pas se nourrir tous les jours avec de la vache qui mange simplement de l'herbe)

Autrement dit, non seulement la production de viande nécessite des tonnes d'eau (littéralement), mais en plus, ce n'est même pas "notre" eau (... et le problème c'est qu'il n'y en a pas partout autant qu'ici...) Mais ceci n'est encore qu'une toute petite partie du problème... Pour en savoir plus sur le sujet, je vous conseille cette page. Ou encore cet article.

Et maintenant, un petit burger super local pour soutenir nos agriculteurs maraîchers (et faire plaisir à mon neveu).

Pour 6 à 8 petits burgers
  • 150 à 200 g de flocons d'avoine
  • 40 g de graines de lin
  • 15 cl de chouffe
  • 1 gros poireau
  • 1 oignon
  • 1 pomme (topaz ou elstar, par exemple)
  • 1 petite pomme de terre cuite (ou un reste de purée)
  • 2 càs de moutarde a l'ancienne
  • thym, sauge du jardin
  • 4 cas d'huile de tournesol ou d'olive
  • 3 ou 4 cas de vinaigre de cidre
  • sel, piment

Préparation
  1. couper le poireau en fines rondelles, l'oignon et la pomme en mini cubes
  2. réduire la pomme de terre en purée
  3. mélanger avoine, poireau, moutarde, purée, lin, en ajoutant la bière petit à petit, et assaisonner avec les autres ingrédients; bien mélanger
  4. la préparation doit ressembler à une pâte à biscuits - souple, un peu mouillé mais pas trop
    (si c'est trop ou pas assez ferme, on peut toujours rectifier en rajoutant un peu d'eau ou au contraire un peu d'avoine)
  5. laisser reposer plusieurs heures au frais (impératif pour que l'avoine et le lin s'imbibent!)
  6. façonner des burgers (avec un cercle à dresser et les faire cuire à la poele, dans un peu d'huile
...Servir sur un petit pain avec plein de salade et votre sauce préférée (pourquoi pas une végannaise du commerce: elles ne contiennent pas beaucoup moins de lait et d'oeufs que la mayo des friteries...). On peut aussi remplacer le pain par une feuille de chou (...le chouburger sera LA tendance de 2018, je vous le dis!)


vendredi 10 mars 2017

Le truc rose

...Du rooooooose! Couleur de fille or not couleur de fille? Joli ou nunuche? ça craint ou pas?

Parce que le rose, faut être honnête: c'est quand même la couleur des cerisiers du japon, du sorbet framboise, du sel de l'Himalaya, des umeboshi, de Toulouse, des flamants roses, des langues de chat, des bébés cochons, bref, rien que des trucs cool!

...En fait c'est simple: le seul vrai truc qui craint avec le rose, c'est qu'on essaye de nous mettre dans le crâne que c'est un truc de gonzesses, et que donc ça craint. Oui, parce qu'aussi, en parallèle, il faut que dès qu'un truc est labellisé "gonzesses", il devienne nullos. C'est la loi rose-nullos: la dévaluation systématique des éléments labellisés féminin. Ça fait partie du package lavage de cerveau offert en cadeau-gratuit-cliente-privilège de la part du patriarcat.

Oui mais MERDE à la fin.


DONC, ce qu'on va faire ce soir -tout en se bourrant la gueule avec classe- c'est justement refuser de  rejeter les choses labellisées "de filles donc nullos": on peut au contraire se les réapproprier avec fierté pour enrayer le cercle vicieux de la dévaluation systématique des (trucs de) filles. Ça marche avec le rose, mais ça marche avec tout: les robes, le vernis à ongles, les photos de poneys, la harpe, les vélos de ville, les salades, les cocktails, les blogs culinaires, etc. (...Toi aussi, fais ton propre brainstorming)

Bref: y a du boulot. Et maintenant, on a besoin d'un verre.


Pour 1 verre de truc rose
  • 3 cl de sirop de fraise artisanal
  • jus d'1/2 citron vert
  • 10 cl d'eau pétillante
  • 5 cl de cointreau
  • (glace pilée)
Et on shake.


* * * 

Fun facts: un article intéressant sur le rose et le bleu.

jeudi 9 mars 2017

Mixeur, mon beau mixeur

[musique de film d'horreur] [Ploum ploum ploum ploum ploum ploum...]

Dans la cuisine pas rangée,
Les bananes sont en danger:
La cuisinière alcoolique
A des pulsions hystériques!
Écorchées, massacrées:
Le mixeur est déchaîné!*



*(vous l'aurez reconnu, ce joli poème est un pastiche de LEGUMAN bien sûr)


Pour 3 à 4 verres
  • 2 bananes
  • 10 cl de rhum
  • 5 cl de cointreau
  • le jus d'1 citron (bergamote, c'est top)
  • 10 cl de lait d'amandes
  • 1 pincée de vanille
  • ...en option gourmande: un chouia de sirop de fraises

Mixer tous les ingrédients et servir sur des glaçons. Pour une option sans alcool, remplacer le rhum et le cointreau par davantage de lait d'amandes.

mardi 7 mars 2017

Full moon cup

Joyeux 8 mars à toutes!!!!

Aujourd'hui, on va boire un truc de sorcières super bon, et parler de la réappropriation de l'espace:  ...Bref, vous le mettez où vous voulez.



Pour trois coupes
  • 5 cl de sirop de fraises
  • 10 cl de jus de canneberges
  • le jus d'1 citron
  • 10 cl de rhum (facultatif)
  • glace pilée
...Tout shaker, santé!


lundi 6 mars 2017

Casse-noisette

La tournée minérale organisée par la Fondation contre le Cancer a pris fin la semaine dernière: je sais qu'une recette de cocktail c'est vraiment pas l'endroit, mais je tiens quand même à exprimer mon admiration pour les organisateur-trices et pour les participant-es. Sachant à quel point la vie est dure pour les teatotallers (...être vg c'est rien à côté), ça fait plaisir de voir que ça commence tout doucement à devenir ok de pas boire.

Et justement, je dois vous avouer un truc: toutes les photos de cocktails de cette semaine sont... sans alcool. Et comme je les ai toutes bues après les avoir prises en photo, je peux vous dire qu'elles  étaient toutes au moins aussi bonnes que les versions "du soir". 

Celle-ci par exemple, si vous la préparez sans alcool, constitute aussi une boisson froide excellente à apprécier tout au long de la journée.


Pour un gros verre
  • 15 cl de lait de noisette
  • 5 cl de café
  • 1 filet de sirop d'érable
  • 5 cl de rhum (facultatif)
  • quelques glaçons (facultatif)
Préparation: tout shaker ensemble en écoutant Tschaïkowky.

Calimero's lime soda (alcool free)


C'est la saison du citron, profitons-en pour nous faire un petit soda citron comme dans les pays chauds. Plutôt que du sel, rien de tel que les male tears pour agrémenter le piquant du citron.



Pour obtenir des male tears, rendez-vous à proximité d'un de ces clubs où on laisse les filles rentrer gratuitement. Les hommes qui font la file pour y rentrer sont généralement en larmes, le coeur brisé par l'injustice de leur sort. Placez une petite fiole juste en dessous de la glande lacrymale de façon à obtenir une male tear bien fraîche.

Une fois votre forfait accompli, fuyez vite cet endroit, n'oubliez pas: si vous payez, vous êtes un client, si c'est gratuit, vous êtes le produit.


Pour 2 verres
2 citron frais (verts ou jaunes)
2 gouttes de male tears ou 1 pincée de sel
30 cl d'eau pétillante
(facultatif) quelques glaçons

Presser les citrons, saler le jus, le servir avec l'eau pétillante et quelques glaçons.

lundi 27 février 2017

Cocktails de gonzesses


Vous le savez toutes et tous, le 8 mars c'est la journée internationale des droits des femmes!

Nous allons fêter ça toute la semaine avec une petite série de cocktails de gonzesses. Pour rappel, "de gonzesse", ça veut dire "supergénial".



Au fait, pourquoi "DES femmes"? (...et pas "de Lafâme"?)

Parce que le 8 mars, c'est pas une pub Lancôme. On parle de problèmes réels, on parle de luttes, on parle de droits, et on parle de diversité.

On utilisant l'expression "LAFÂME" on renvoie à une figure mythique et imaginaire: l'éternel féminin. LAFÂME est une petite créature fragile et douce, elle est "féminine" - c'est à dire agréable à regarder; elle est sensuelle et consensuelle. Elle est jeune, chétive, blanche et valide. Elle ne reçoit pas de factures, elle ne rote jamais et ne fait pas caca. Par ailleurs, elle est seule et disponible: elle n'a ni copines, ni marmots (...sinon ce serait Lamêre, rien à voir avec Lafâme).

Lafâme ne dérange personne, elle ne prend pas beaucoup de place, elle ne court pas vite, elle porte des chaussures inconfortables et une jolie robe qu'elle fait bien attention de ne pas salir. Le dimanche, elle rit poliment aux blagues racistes de son beau-frère; au boulot, elle est charmante, elle fait  attention de ne pas froisser les gens, elle ne dit jamais de grossièretés, elle ne râle jamais quand on lui coupe la parole, et elle ne réclame jamais d'augmentations. Jamais Lafâme ne se laisserait aller à de telles vulgarités.

BREF, Lafâme, c'est juste un gros boulet pour les luttes féministes, donc vraiment, le 31 novembre si vous voulez, mais pas le 8 mars. Bisous.

***

Retrouvez ici tous nos cocktails féministes!